En 1929, 750e anniversaire de la mort d’Hildegarde, la châsse d’Hildegarde, conçue par le Frère Radbod Commandeur est réalisée à Maria Laach et à Cologne pour l’église paroissiale actuelle. Le reliquaire doré ressemble à un édifice sur lequel sont représentées allégoriquement sur les battants de porte, les quatre vertus cardinales : courage, justice, prudence, tempérance. Sur les longs côtés figurent respectivement quatre Saints. Outre le crâne, les cheveux, le cœur et la langue de Sainte Hildegarde, le reliquaire contient ses ossements ainsi que des petites reliques de Saint Giselbert, Saint Rupert et Saint Wigbert.

Dans la nuit du 3 au 4 septembre 1932, trois siècles après la destruction du monastère du Rupertsberg, un feu dont ont ne connaît pas la cause se propage dans l’église d’Eibingen. Bravant le danger, les hommes réussissent à extraire le reliquaire des flammes et à le mettre en sécurité. L’église et l’aile est sont réduites en cendres. Tenant compte des éléments de style originels, on va reconstruire une église qui sera consacrée le 14 juillet 1935 par l’évêque de Limburg Antonius Hilfrich et qui sera dédiée non seulement à Saint Jean Baptiste mais également à Hildegarde, Sainte protectrice et patronne du village. Pour des raisons pratiques, les deux portails sont orientés vers l’est. Le panneau mural de l’autel, la mosaïque de galets et les fenêtres ont été conçus par Ludwig Baur de Telgte. L’armoire vitrée, sur le côté gauche, renferme entre autres le crâne de Sainte Gudule, Patronne de Bruxelles. Hildegarde reçut probablement cette relique d’amis originaires du Brabant. A l’extérieur, se trouve nichée dans le coin sud-est de l’église, au-dessus de la première pierre de fondation, une statue d’Hildegarde en calcaire coquillier, réalisée par Franz Bernhard, de Francfort sur le Main. Elle fut incorporée à la construction en 1957, commémorant la première procession des reliques d’Hildegarde qui eut lieu en 1857. Tout particulièrement, le 17 septembre, anniversaire de la mort d’Hildegarde, des pèlerins de plus en plus nombreux affluent vers Eibingen pour vénérer la grande sainte en participant à la procession des Reliques.

 

Dr. Werner Lauter